Comment construire une scène...

Publié le par Hugo

Je suis étudiant et par définition, l'étudiant est pauvre. Je trouve donc tous les moyens inimaginables pour sauver quelques couronnes suédoises. L'autre jour, j'ai eu l'idée de lancer un business : faire la lessive des autres étudiants riches et flemmards. Ben, il y en avait quelques uns qui étaient prêt à payer pour éviter de laver leurs fringues ! Ou bien nettoyer leur chambre avant l'inspection de l'agence, ou bien faire à manger, etc. La discussion à vite dériver et on était rendu à vouloir lancer un business d'hommes de chambres en boxer doré pour les personnes se sentant seules sur le campus...

 

J'ai aussi  découvert que tout le monde pouvait travailler pour Allkårfestivalen. À la fin du tournoi de winebaseball, il faut commencer à monter la scène, les bars, les tentes, etc. avant le début des concerts (le vendredi après-midi). Le truc est qu'on n'est pas payé pour le travail donné. Par contre on obtient un ticket d'entrée gratuit par journée travaillée et une invitation pour un sittning d'après-festival. Ça permet d'économiser 20€ (prix du ticket) !

DSC03161.JPG

Jeudi, je suis donc aller filer un coup de main à 10h aux membres de l'asso. En fait on n'était pas nombreux du tout. Seulement Tim, Maria et moi parlions anglais donc on s'est senti un peu exclu au début mais très vite on est rentré dans l'ambiance ! On a d'abord monté une grande scène avec piliers, bâches, la scène, etc. Plutôt physique en fait ! L'asso organisant le festival a en fait contacté une entreprise de construction de scène, composée d'un seul type. Il n'y avait que lui d'expérimenter pour guider tous les étudiants...pas très pratique en fin de compte !

 

On est arrivé à terminer la grande scène avant de faire un barbecue vers 12h. Hop, repas gratuit ! Ensuite on a continué par monter une tente énorme tout en longueur, servant à accueillir DJs et bar. Ça nous a occupé pour le reste de la journée, tout en montant des petites tentes à droite-à gauche. Après une pause d'une heure, on a continué par installer son et lumières jusqu'à 18h30. Demain, d'autres personnes viendront aider à terminer le tout avant 15h, ouverture des portes du festival pour un défilé de mode (j'ai pas non plus compris ce qu'un défilé de mode faisait au milieu d'un festival de musique...) Je n'ai plus qu'à récupéré mon bracelet de festival gratuit avant 15h le lendemain.

 

Après ces heures de boulot, en plein soleil, j'étais plutôt bien fatigué ! Surtout après une journée de winebaseball la veille... Mais maintenant je sais comment on monte une scène et tout ce qui va autour, je peux partir sur les routes de l'ouest en tant que roadie !

Publié dans Vie quotidienne

Commenter cet article