Jour du départ

Publié le par Hugo

Et voilà, c’est dimanche. Jour de mon départ. Aujourd’hui, je quitte la Suède après y avoir passé l’année la plus fantastique de ma vie. Växjö va me manquer très rapidement je le sens. Nous nous sommes levés à 10h pour avoir le temps de tout nettoyer avant de prendre la route vers midi. Avant toute chose, une douche et un petit dèj ! Caro nous rejoint avec tout ce qu’il faut pour faire un Brunch, très bonne idée avant de prendre la route… Je peux pas dire que je me dépêche, au contraire, je prends tout mon temps, profitant des derniers instants de vie dans mon corridor.

 

Quelques amis viennent me claquer une dernière bise avant de se quitter. Plutôt triste... Je sais que je vais les revoir, dans quelques semaines ou mois, mais ce n’est pas le cas de tous. On ne sait jamais… Je dédicace le radiateur du salon, tout comme Johan, Clark, etc. l’avaient fait avant moi. Nous resterons marqué dans ce corridor, et inversement. Tout ça nous retarde pas mal et finalement ce n’est que vers 11h30 que l’on commence sérieusement le ménage de la chambre.

 

La chambre est entièrement vidée. J’ai la liste de ce qu’il faut nettoyer avant de rendre les clefs, alors on fait tout ça bien propre. Mon frère, Caro et moi nettoyons donc pendant une petite heure avec une bonne organisation ça va plutôt vite… Je confie ensuite les clefs à Liam que j’ai chargé de faire l’inspection de ma chambre avec la responsable de l’agence mardi prochain, puisque je ne serais évidemment plus là.

Sverige

 

Après quelques « au revoir » et « à bientôt », nous voilà fin prêt pour prendre la route, direction la France. Il ne me reste qu’une petite chose à faire, ramener le vélo que Johan m’a prêté pour le semestre, chez sa tante, à 10mn du campus. J’ai l’honneur de quitter la bulle des étudiants, le campus, à cheval sur mon vélo façon chopper… Mon frère me récupérera plus tard en voiture.

On dit que c’est lorsque l’on est loin de chez soi que l’on sait d’où l’on vient. J’ai réalisé que c’était vrai les premiers jours de mon arrivée en Suède. Mais après quelques semaines, je me sentais déjà chez moi et maintenant je prend conscience que je suis un quelques peu suédois. Le fait de quitter ce pays me donne l’impression de perdre une partie de moi. Quand je serais loin de Växjö, de retour en France, je vais savoir d’où je viens…

Publié dans Vie quotidienne

Commenter cet article