Lussekatter night

Publié le par Hugo

Johan doit impérativement nous cuisiner un repas suédois, ce samedi soir prochain. Bon, il faut avouer qu'il n'a pas eu trop le choix, on le lui a imposé, étant le seul corridormate a ne pas avoir encore cuisiné. En plus il est lui-même suédois alors on s'attend à une bonne spécialité (autre que des boulettes de viande avec une purée de patates). Le truc cool c'est qu'avant ce grand Dinner il a voulu organiser une partie de pâtisserie tous ensemble. Excellente idée !

 

Il a invité tout le monde pour faire de la pâtisserie de Noël suédoise. Je n'avais pas la moindre idée de ce que c'était. En fait, lui non plus, à part le nom : les Lussekatter. Heureusement Magda a trouvé une recette avec une amie suédoise. Il ne nous manquait plus que les ingrédients que Johan et moi sommes allé chercher au supermarché :

- 50 g de levure fraiche (pas en sachet, mais en cube)

- 150 g de beurre

- 250 g de "Kvarg" (sorte de fromage blanc / faiselle / lait caillé)

- 1 g de safran

- 1100 g de farine

- 120g de surcre

- 1 oeuf

- Raisins

- Sel

 

Les Lussekatter sont des pâtisseries à base de saffran qui sont traditionnellement mangées pendant la période de Nöel et principalement le jour de la Sainte-Lucie : Luciadagen le 13 décembre. C'est une célébration religieuse suédoise dont je ferais l'expérience dans 10 jours, c'est promis.

En attendant on a s'est retrouvé à cinq chefs pâtissiers dans le living-room : Johan, Magda, Verena, Liam et moi. On a suivi la recette petit-à-petit (en envoyant Liam racheter les ingrédients que l'on avait zappé, bien sûr) :

- Diviser la levure en petit morceaux.

- Faire fondre le beurre et y ajouter le lait. Il ne faut pas que ça soit trop chaud, juste à température ambiante !

- Ajouter la levure dans l'appareil et bien mélanger.

- Ajouter le fromage blanc, le saffran, le sucre et une pincée de sel.

 

Lussekatter nightMagda ajoutant une pincée de sel.

 

- Ajouter petit-à-petit la farine pour ne pas former de grumeaux.

 

Lussekatter nightJohan mesurant la farine.

 

Ensuite il faut laisser reposer la pâte obtenue dans un endroit chaud (on l'a mise au dessus du four allumé) pendant 30mn. C'est comme de la pâte-à-pain, il faut laisser grossir. On a donc attendu en mangeant des cookies, pop-corn, et autres biscuits, tout en buvant du Glögg (du vin chaud suédois). On a même trouvé des chansons de Noël pour se mettre dans l'ambiance, vraiment sympa ! D'autres pâtissiers nous ont rejoint pour ce fika très tardif. Une fois que la pâte a bien grossie, on a étalé de la farine sur la table et on a commencé nos Lussekatter. Normalement ils sont en forme de quelque chose entre un huit et un S...

 

Lussekatter nightC'est parti !

 

Certains ont préféré laisser libre cours à leur immagination... Je plaide coupable pour le bonhomme de neige, la tête de Shrek, le ballon de foot, le bretzel, le petit bonhomme, l'escargot et le coeur. Liam et moi avons même organisé un concours de la plus belle merde. Ah ce qu'on rigole, hum ! Ensuite il faut de nouveau laisser reposer une vingtaine de minutes avant de les mettre au four :

- Ajouter les raisins sur les différentes formes.

- Enduire de jaune d'oeuf.

 

Lussekatter nightMon snowman, devenu fatman après 20mn de repos intensif.

 

Evidemment on a fait des formes énormes au début, mais on a fini par tenter de faire des plus petits gâteaux sur la fin (on avait fait le double de la recette pour avoir 100 Lussekatter). Il faut avouer qu'on s'est vraiment bien amusé, chacun essayant de créer des lusserkatter originaux : une pieuvre, un éléphant, un dollar ($) etc... Après c'est direction le four :

- Laisser cuire 8-10mn à 250°C.

 

Lussekatter nightVoilà le résultat !

 

Grand succès ! Il faut avouer qu'on s'est pas mal démerdé...qu'il l'aurait cru. Les gâteaux ont bon goût de Saffran, juste bien cuît et bien dorré. On est tous resté déguster nos oeuvres (on devait être une petite quinzaine pour lors) jusqu'à plus de 23h tout en refaisant le monde. On a bien essayé de prolonger notre super soirée par une snowfight (mais on est si bien au chaud) ou par un film au rétroprojecteur (mais il déjà tard)... Sans succès. On a fini par congeler les survivants pour nos prochains fikas =P

Encore une super soirée de passée dans le corridor ('The Best Corridor Ever') !

Toutes les photos par ici -> Lussekatter night

Publié dans Vie quotidienne

Commenter cet article