Rapatriement sanitaire

Publié le par Hugo

Après avoir chuté pendant ma semaine de ski, le médecin de la station m'avait conseillé d'aller faire une radio à l'hôpital de Växjö une fois rentré. J'ai donc du prendre rendez-vous au centre médical à coté du campus (où une copine m'a transporté en voiture). Là-bas un médecin m'a consulté et m'a une nouvelle fois dit que normalement ce n'était pas fracturé donc j'en avais seulement pour quelque semaines après l'apparition prochaine d'un gros bleu. Par sécurité il m'envoya faire une radio à l'hôpital.

 

Hop, nouveau transport en voiture jusqu'à l'hôpital où je crapahute dans les couloirs jusqu'à en avoir des crampes et ampoules aux mains. Là, après avoir payé 15€ pour la deuxième fois de la journée. On m'a emmené faire une radio puis on m'a fait patienter un petit moment. Ensuite l'infirmière est venu me dire qu'il fallait que j'aille voir un docteur aux urgences, et comme c'est un peu loin, on m'avance un nouveau moyen de locomotion avec chauffeur : le fauteuil roulant.

 

Après avoir un peu attendu et avoir donné mon nom-prénom-adresse-n°sécu-etc. pour la énième fois de la journée j'ai enfin la chance de voir mon docteur. Il m'a alors montré sur la radio, ma belle fracture du pelvis. C'est la partie basse du bassin. Super. Il m'annonce que j'en aurai pour 3 mois en béquilles. Là ce fut la grosse déconfiture. Ne rien pouvoir faire, pas de sport, pas pouvoir marcher, rien pouvoir porter, et plus capable de faire quoique se soit tout seul pendant 3 mois, c'était pas vraiment le futur proche que je m'étais imaginé. Fini les voyages à Copenhague et Stockholm en février. Au revoir la journée de ski à Hestra.

 

Mes parents ont alors consulté la compagnie d'assurance qui proposa un rapatriement sanitaire vers la France. Ils m'ont donc appelé plusieurs fois par jour jusqu'à organiser mon retour pour mardi. J'avais le choix entre prendre l'avion trois fois avec Växjö - Stockholm - Paris - Brest puis ambulance jusqu'à l'Île Tudy ou alors deux fois l'avion avec ambulance jusqu'à Copenhague puis avion jusqu'à Paris et Paris - Brest puis ambulance jusqu'à l'Île Tudy. J'ai choisi la deuxième solution. J'ai donc attendu l'ambulance à 6h du matin mardi...qui n'est jamais venue ! J'ai appellé le service international qui me dit qu'ils n'ont pas trouvé de voiture adaptée donc ils reportent à demain. Mais ils ne m'ont tout simplement pas prévenu. Oh les cons. Bref, tout est reporté au mercredi.

 

À 5h30 l'ambulance est venu me prendre avec mon sac-à-dos. J'étais alors allongé pendant près de 3h dans le coffre de la voiture jusqu'à l'arrivée à l'aéroport de Copenhague. Une fois là-bas, on ne savait pas où aller, quel terminal, quelle compagnie, etc.. On a trouvé qu'il s'agissait d'Air France. J'ai donc été récupéré mes billets et on m'a annoncé que quelqu'un allait venir me chercher un fauteuil et me conduire à la porte d'embarquement. Le type est venu et m'a enmené dans une salle "assistance" remplie de vieux où j'ai attendu pendant 45mn avant qu'il revienne avec un sorte de voiturette pour aéroport. Il m'a enmené jusqu'à la porte d'embarquement où j'ai terminé le trajet jusqu'à l'avion tout seul. J'étais le premier dans l'avion, en classe affaires eheh !

 

Pendant le vol, on est venu m'apporté une boisson et une boite garnie de mini patisseries.. Sympa Air France. Bon c'était pas très bon, mais plutôt marrant. À l'arrivée à Paris, un type m'attendait avec une chaise roulante quand je suis sorti en dernier de l'appareil. Il m'a envoyé jusqu'au prochain terminal après un petit passage dans une navette spéciale-handicapés et tous les contrôles de sécurité d'usage. Il m'a laissé dans le terminal avec mes béquilles, ma bite et mon couteau... Pas d'infos, rien, que dalle. D'ailleurs j'avais faim alors je suis allé me prendre un sandwich+coca à 10€ dans la brasserie. Après avoir attendu près de 2h, il était temps de partir jusqu'à la porte d'embarquement et comme personne n'est venu me chercher, j'y suis allé tout seul en béquillant. Arrivé là-bas en 10mn. L'hotesse m'a dit qu'ils étaient à ma recherche dans le terminal. Il n'avait qu'à me prévenir alors ! Bref, je monte tant bien que mal par l'escalier de l'avion et passe 1h de vol à dormir, encore.

 

À l'arrivée, un type m'attendait avec une chaise roulante. Je vais finir par m'y habituer dites-moi ! Il m'emmena jusqu'aux bagages où l'on prit mon sac-à-dos. On est ensuite allé retrouver l'ambulance qui venait d'arriver devant l'aéroport de Brest. Après avoir discutaillé un peu avec les deux ambulanciers, on m'a fait monté et c'était parti pour 1h30 de route jusqu'à la maison. Évidemment j'ai dormi les trois quarts du trajet. Et me voilà chez moi après 13h de voyage plutôt épuisantes !

 

Ce retour en France m'aura coûté le pris d'un sandwich en tout et pour tout. Mais maintenant je dois y rester quelques semaines (6 semaines de repos intensif d'après le médecin) avant de repartir dans le Grand Nord. Tampis...

Publié dans Côté organisation

Commenter cet article

www.erasmus-exchange.info 02/03/2011 22:44


ups, didnt paste link; here:
erasmus exchange info forum


www.erasmus-exchange.info 02/03/2011 22:41


forum for erasmus students, check it here:
www.erasmus-exchange.info

see yaa